La cité-pilote Mariapolis Vita

mardi 23 décembre 2008


Fondements

Au nombre de 35, sur les cinq continents, les ‘cités-pilotes’ des Focolari sont en quelque sorte des « laboratoires » où la spiritualité de l’unité informe les relations humaines tout en laissant une empreinte dans le milieu de vie, l’architecture et l’environnement naturel. Des projets ambitieux qui se veulent une réponse (parmi bien d’autres) aux besoins spirituels de l’homme d’aujourd’hui. Paradigmes d’une société nouvelle fondée sur la loi évangélique de l’amour.

Origine

Comme pour beaucoup d’autres qui ont lancé de nouveaux courants philosophiques, idéologiques ou spirituels, donner forme à une cité a été le rêve de Chiara Lubich, fondatrice du Mouvement des Focolari. En visitant l’abbaye bénédictine d’Einsiedeln en 1962, elle eut l’intuition que naîtraient dans le monde des ‘cités-pilotes’ modernes, avec des maisons, des lieux de formation, des ateliers, des entreprises…
L’idée se concrétisa en 1964 : grâce à un don de deux terrains d’environ 90 ha, Loppiano, dans les environs de Florence, accueillit la première ‘cité-pilote’. 

Caractéristiques

La fraternité universelle est le fondement de ces petites villes qui ont, chacune, leur propre caractéristique :
• Loppiano (Italie) - aspect multiculturel
• Ottmaring (Allemagne) – œcuménisme
• les cités-pilotes d’Amérique centrale et du sud (notamment au Brésil) - questions sociales
• Tagaytay (Philippines) et Luminosa (Etats-Unis) - dialogue interreligieux
• Fontem (Cameroun) - inculturation


La "Mariapolis Vita" : cité-pilote belge


La Mariapolis permanente belge s’est développée à Rotselaar à partir de 1989 lorsque le professeur Bouts (1900-1999) mit son domaine au service du Mouvement des Focolari. A travers la spiritualité de l’unité, il pouvait ainsi assurer une continuité à son œuvre. 
En quelques années, la "Mariapolis Vita" s’est peuplée d’une cinquantaine d’habitants de tous les âges qui se sont intégrés progressivement dans le cadre résidentiel et social existant.
Sa spécificité réside dans son orientation écologique.
Bien des manifestations ont déjà eu lieu sur son site concernant l’art, l’écologie, la politique, l’économie, … et impliquant toutes les générations.


La dernière-née des réalités en lien avec la cité-pilote : "Solidar", zone d’activités économiques qui, depuis 2003, loue des locaux aux entreprises qui adhèrent à l’économie de communion, une nouvelle forme d’économie solidaire.

Tags populaires